INSCRIPTION SUR LES LISTES ÉLECTORALES

carte-electeur

Parce que voter est un DROIT mais devrait être aussi un DEVOIR…

Pour pouvoir voter en 2017, il faut donc s’inscrire, dès maintenant et avant le 31 décembre 2016. Il est possible de s’inscrire à tout moment de l’année mais la personne qui s’inscrit ne pourra voter qu’à partir du 1er mars de l’année suivante (après la révision annuelle des listes électorales).

Pour pouvoir voter, il faut :

  • être inscrit sur les listes électorales,

  • être âgé d’au moins 18 ans la veille du 1er tour de scrutin,

  • être de nationalité française. (Les citoyens de l’Union européenne résidant en France peuvent s’inscrire sur les listes complémentaires pour participer aux élections municipales et/ou européennes).

  • jouir de ses droits civils et politiques.

A noter : Les jeunes ayant atteint l’âge de 18 ans sont inscrits d’office. Les fichiers permettant cette inscription pouvant toutefois être incomplets, il est préférable de se renseigner auprès de la mairie pour vérifier son inscription.
Les autres personnes ne relevant pas de la procédure d’inscription d’office doivent déposer eux-mêmes une demande d’inscription.

Quand s’inscrire ?
Il est possible de s’inscrire à tout moment de l’année mais la personne qui s’inscrit ne pourra voter qu’à partir du 1er mars de l’année suivante (après la révision annuelle des listes électorales).

Pour pouvoir voter au 1er mars 2017, il faut donc s’inscrire avant le 31 décembre 2016.

Comment s’inscrire ?
Soit en se rendant à la Marie avec les pièces exigées,
Soit par courrier en envoyant à la Mairie, le formulaire d’inscription et les pièces exigées

Pièces à fournir pour l’inscription auprès de la Mairie :

  • Passeport ou Carte Nationale d’Identité (La pièce doit prouver la nationalité française et en cours de validité). Toute personne venant d’acquérir la nationalité française et n’étant pas encore en possession d’un pièce d’identité française peut présenter à la place sa pièce d’identité d’origine + une preuve de sa nationalité française (décret de naturalisation, certificat de nationalité);

  • Justificatif de domicile

A savoir :

Dans certains cas, et après avoir effectué les démarches d’inscription auprès de la Mairie, il est possible d’être inscrit et de voter la même année pour :

  • le jeune ayant atteint l’âge de 18 ans entre le 1er mars et le jour de l’élection,

  • la personne qui déménage pour des motifs professionnels et fonctionnaire admis à la retraite après le 1er janvier,

  • le militaire retournant à la vie civile après le 1er janvier,

  • le demandeur devenu français après le 1er janvier,

  • le recouvrement de l’exercice du droit de vote après le 1er janvier.

 

 

source: http://www.neauphle-le-chateau.com/
Share

SÉCURITÉ SOCIALE ÉTUDIANTE

Sécurité-sociale

Vous poursuivez des études dans l’enseignement supérieur ? Vous relevez de la sécurité sociale étudiante. Le point sur les démarches à suivre et les modalités de votre protection sociale.

L’affiliation à la sécurité sociale étudiante

Dès votre inscription dans un établissement d’enseignement supérieur (université, IUT, BTS, classe préparatoire…), vous devez obligatoirement, sauf cas particulier, vous affilier à la sécurité sociale étudiante et choisir une mutuelle étudiante. Vous avez ainsi droit au remboursement de vos soins en cas de maladie ou de maternité pendant toute la durée de l’année universitaire.

1. Les modalités d’affiliation à la sécurité sociale étudiante

Les modalités d’affiliation à la sécurité sociale étudiante varient en fonction de votre âge au cours de l’année universitaire (du 1er octobre au 30 septembre de l’année suivante) et de la profession du parent (père ou mère) dont vous êtes l’ayant droit.

  • Si vous avez entre 16 ans et 19 ans : vous êtes toujours considéré comme ayant droit de vos parents. À ce titre, votre affiliation à la sécurité sociale étudiante est obligatoire et gratuite.

  • Si vous avez 20 ans en cours d’année universitaire ou plus de 20 ans : vous n’êtes plus considéré comme ayant droit de vos parents. Votre affiliation à la sécurité sociale étudiante est obligatoire et payante, sauf si vous êtes boursier : dans ce cas, vous êtes exonéré du paiement de la cotisation.

Les modalités d’affiliation à la sécurité sociale étudiante varient selon l’âge de l’étudiant au cours de l’année universitaire et la profession du parent dont il dépend.

Profession du parent dont dépend l’étudiant 16/19 ans
au cours de l’année universitaire
20 ans
au cours de l’année universitaire
21/28 ans
au cours de l’année universitaire
Salarié et assimilé
-Fonctionnaire de l’État
-Fonctionnaire territorial ou hospitalier
Artiste auteur
Praticien ou auxiliaire médical conventionné (sauf option profession libérale)
Exploitant ou salarié agricole
Sécurité sociale étudiante obligatoire et gratuite Sécurité sociale
étudiante
obligatoire et
payante
(gratuite si l’étudiant est boursier)
Sécurité sociale
étudiante
obligatoire et
payante
(gratuite si l’étudiant est boursier)
Travailleur non salarié
Artisan
Commerçant
Profession libérale
Couvert par la sécurité sociale des parents Sécurité sociale
étudiante
obligatoire et
payante
(gratuite si l’étudiant est boursier)
Sécurité sociale
étudiante
obligatoire et
payante
(gratuite si l’étudiant est boursier)
Régimes spécifiques
– Clercs et employés de notaires
– Cultes
– EDF-GDF
– Militaires
– Mines
– RATP
– Sénat
Couvert par la sécurité sociale des parents Sécurité sociale
étudiante
obligatoire et
payante
(gratuite si l’étudiant est boursier)
Sécurité sociale
étudiante
obligatoire et
payante
(gratuite si l’étudiant est boursier)
Autres régimes spécifiques
– Assemblée Nationale
– Marine marchande (ENIM)
– Port autonome de Bordeaux
Couvert par la sécurité sociale des parents Couvert par la sécurité sociale des parents Sécurité sociale
étudiante
obligatoire et
payante
(gratuite si l’étudiant est boursier)
-Fonctionnaire international Couvert par la sécurité sociale des parents Sécurité sociale étudiante obligatoire et payante
(à défaut d’attestation de l’organisme international)
Sécurité sociale étudiante obligatoire et payante
(à défaut d’attestation de l’organisme international)
– Agent de la SNCF Couvert par la sécurité sociale des parents Couvert par la sécurité sociale des parents Couvert par la sécurité sociale des parents


À noter
: si vous poursuivez vos études dans un établissement d’enseignement non agréé, vous ne pourrez pas vous affilier à la sécurité sociale étudiante.
Vous restez affilié à la caisse d’Assurance Maladie de votre lieu de résidence et c’est elle qui continue à assurer la gestion de votre dossier et le remboursement de vos soins.
Pour toute question, prenez contact avec elle.

 

2. L’inscription auprès d’une mutuelle étudiante

Quand vous inscrire auprès d’une mutuelle étudiante ?
C’est au moment de votre inscription administrative dans votre établissement d’enseignement supérieur (université, IUT, BTS, classe préparatoire…) que vous devez vous inscrire auprès d’une mutuelle étudiante.

À noter : bien que l’on parle couramment de « mutuelles » étudiantes, ces organismes sont chargés de gérer l’assurance maladie obligatoire des étudiants, c’est ce qu’on appelle la sécurité sociale des étudiants.

Quelle mutuelle étudiante choisir ?
Vous avez le choix entre l’une des mutuelles suivantes :

C’est la mutuelle étudiante choisie lors de votre inscription administrative qui assurera la gestion de votre dossier et le remboursement de vos soins. Pour toute question, prenez contact avec elle.

 

source: http://www.ameli.fr/
Share

CRÉEZ VOTRE « JUNIOR ASSOCIATION »

2356_ea7cb301caf073614b7472ea9adf7e344777a4fe

Vous avez moins de 18 ans et vous êtes motivés pour passer à l’action ? N’attendez plus, créez votre Junior association !

Vous êtes passionnés de danse, de sports de glisse, d’astronomie ? Vous avez envie de dynamiser votre village votre quartier ? Vous souhaitez venir en aide aux personnes en difficulté ? Animer une webradio ? Vous avez moins de 18 ans, un projet qui vous tient à cœur et vous souhaitez découvrir le monde associatif ? La Junior Association est faite pour vous !

La Junior Association est un dispositif souple qui permet à tout groupe de jeunes, âgés de 12 à 18 ans, de mettre en place des projets dans une dynamique associative. Le dispositif vous permet ainsi de vous regrouper sous une forme associative simplifiée et de mener des actions sur la base d’une passion, d’une idée ou d’un projet.

Pour créer une Junior Association, plusieurs critères liés au fonctionnement du dispositif comme aux valeurs du Réseau national des Juniors Associations sont à respecter :

  • composer un groupe d’au moins deux jeunes mineurs, sans aucune autre limite de nombre

  • désigner au minimum deux représentants, obligatoirement mineurs à la date de l’habilitation

  • s’acquitter d’une cotisation de 15 € par an (à partir du 1er juin 2014) pour rejoindre le RNJA et participer à son action

  • le projet doit être porté par les jeunes

  • le fonctionnement de la Junior Association doit être démocratique

 

Une Junior Association peut accepter des jeunes majeurs âgés de 18 à 20 ans, s’ils constituent moins de la moitié des membres, et s’ils ne sont pas ses représentants.

Aucun animateur ou professionnel, aucun élu d’une collectivité ou d’une association, aucune personne ressource, parents, adultes, ne peut être membre ou représentant de la Junior Association. En revanche, la Junior Association peut demander à être épaulée par un Accompagnateur local. Il s’agit d’un adulte de confiance que les membres de la Junior Association choisissent et sollicitent, en cas de besoin, dans leur démarche de projet.

La Junior Association n’est créée qu’au terme d’une procédure d’habilitation :

  1. Le groupe de jeunes doit compléter une demande d’habilitation (dossier sous format papier ou directement en ligne). Les jeunes présentent alors leur projet, expliquent leur organisation collective et choisissent un Accompagnateur local s’ils le souhaitent.

  2. La demande est ensuite transmise au Relais départemental du RNJA. En tant que professionnel, le Relais étudie le dossier, rencontre les jeunes, donne son avis sur la démarche du groupe et vérifie la compatibilité du projet avec les critères d’habilitation et les valeurs du RNJA.

  3. Le Relais départemental communique le dossier à la commission d’habilitation nationale du RNJA. A partir du dossier et de l’avis du Relais, la commission étudie chaque demande et donne son accord, ou pas, à l’habilitation en Junior Association d’un groupe de jeunes.

Cette procédure permet de vérifier que le projet présenté est bien à l’initiative du groupe de jeunes, qu’ils en ont le contrôle effectif, et qu’il comporte une dimension associative à but non lucratif.

L’habilitation en Junior Association est accordée pour une année scolaire et elle est renouvelable chaque année. Les dépôts de dossier d’habilitation peuvent s’effectuer tout au long de l’année.

Le dispositif permet ensuite aux Juniors Associations :

  • de bénéficier d’une assurance qui couvre leurs activités et leurs membres

  • d’ouvrir et de gérer un compte bancaire (via des partenariats avec des établissements bancaires)

  • d’être accompagnées de professionnels qui transmettent leur expérience et leur savoir-faire

  • d’accéder à des outils adaptés à leurs besoins (extranet, guides, fiches pratiques…)

  • d’appartenir à un réseau d’envergure national

Sachez également qu’à NLC, Monsieur Philippe Leblond, Maire Adjoint chargé des associations est prêt à soutenir toute initiative de votre part après étude de votre dossier que l’on peut d’ailleurs vous aider à monter. Pour cela, vous pouvez contacter Nathalie du Comité des Fêtes de NLC à la Mairie: 01.34.91.00.74 ou nathalie.bellanger@neauphle-le-chateau.com

 

source: http://www.juniorassociation.org/index.php
Share

LE PERMIS À 1€ PAR JOUR

 permis-1-euro

Avec 700 000 candidats reçus chaque année, le permis de conduire est le premier examen de France.

Parce qu’un grand nombre de jeunes de 16 à 25 ans n’ont pas toujours les fonds nécessaires pour le financement de leur formation à la conduite, l’État met en place le permis à 1€ par jour. L’objectif est simple: favoriser l’accès des jeunes au permis de conduire, à travers un système de prêt à taux zéro avec un remboursement d’un euro par jour. Grâce à cette facilité de paiement, plus besoin d’économiser pendant des mois pour pouvoir passer son permis!

Le permis à un euro par jour permet de répondre à deux objectifs principaux:

  • faciliter l’accès au permis de conduire dont le coût peut représenter un frein pour certains jeunes et notamment un obstacle fort à l’obtention d’un emploi;

  • continuer à améliorer la qualité générale de la formation, grâce à un partenariat avec les écoles de conduite fondé sur leur engagement dans une démarche de qualité.

Qui peut en bénéficier?

Tous les jeunes qui ont entre 16 et 25 ans révolus, quelle que soit leur situation, peuvent en bénéficier, sous réserve que l’établissement financier accepte le dossier du candidat.

Le permis à 1 euro par jour a été mis en place par l’État en partenariat avec les établissements prêteurs et les écoles de conduite, pour aider les jeunes de 16 à 25 ans à financer leur permis de conduire . Il permet aux jeunes de bénéficier d’une facilité de paiement: le coût total de la formation au permis ne change pas, mais l’établissement financier avance l’argent et l’État paie les intérêts.

Cette formule offre de nombreux avantages:

  • d’abord sur le plan financier, il n’est plus nécessaire d’avancer la somme totale du permis de conduire, grâce au système de prêt proposé. En plus, l’État paie les intérêts et aucun frais de dossier n’est prélevé par l’établissement prêteur;

  • côté formation, le permis à 1 euro par jour permet aux candidats d’avoir une relation simple avec leur école de conduite: celle-ci s’engage sur la transparence des tarifs et des prestations proposées, sur la qualité des formations dispensées et offre de nouvelles garanties financières. En cas de défaillance financière de l’école de conduite, les sommes versées par le candidat pour les prestations non consommées lui seront remboursées.

En contrepartie de ces nombreux avantages, les candidats s’engagent à assister aux cours de formation avec assiduité.

Pour plus d’information: www.permisauneuroparjour.fr ou sur « Allô service public »: 39.39 (0,12 € / minute) du lundi au vendredi de 8h à 19h et le samedi de 9h à 14h.

source: http://www.securite-routiere.gouv.fr/
Share

LE R.S.A, C’EST AUSSI POUR LES JEUNES

CG90-RSA-2Les jeunes aussi ont droit au R.S.A

Le Revenu de Solidarité Active est destiné aux personnes avec ou sans travail, dont les ressources sont faibles.

Le R.S.A est à la fois une allocation de solidarité, un complément de revenus et un dispositif personnalisé vers le retour à l’emploi. Il simplifie les minima sociaux en regroupant plusieurs prestations sociales en une: le R.M.I, l’Api, la prime de retour à l’emploi et la prime forfaitaire d’intéressement sont désormais remplacés par le R.S.A.

Le R.S.A est entré en application en juin 2009. Depuis le 1er septembre 2010, il s’adresse aussi aux jeunes dès 18 ans, en France métropolitaine.

Toutes les informations et démarches se trouvent sur le site http://www.caf.fr/

 

source: http://www.caf.fr/
Share

LA CLÉ: CAUTION LOCATIVE ÉTUDIANTE

logo_cle_2014.pngVous êtes étudiant?

A qui s’adresse la CLÉ ?

La Clé (caution locative étudiante)  est une garantie de l’Etat qui permet aux étudiants dépourvus de garants personnels de faciliter leur accès à un logement.
La Clé est gérée par les Crous. Après une période de test en 2013, elle est désormais disponible dans toutes les académies, hors Outre-mer.

Le dispositif peut bénéficier à tous les étudiants :

  • disposant de revenus mais sans caution familiale, amicale ou bancaire

  • cherchant à se loger en France, pour y faire leurs études.

  • âgés de moins de 28 ans au 1er septembre de l’année de signature du bail ;

  • âgés de plus de 28 ans au 1er septembre de l’année de signature du bail sous réserve d’être doctorants ou post-doctorants de nationalité étrangère (doctorat obtenu depuis moins de 6 ans, occupant un poste de chercheur non titulaire au sein d’une unité ou laboratoire de recherche dans le cadre d’un contrat à durée déterminée).

La garantie est personnelle. Si le logement est loué en colocation, chaque colocataire doit faire une demande de garantie et satisfaire à ces conditions. De plus, le bail ne doit pas comporter de clause de solidarité.

Tout bénéficiaire, agissant avec d’autres solidairement pour une même location, ne pourra bénéficier simultanément que d’une seule garantie de location relevant du dispositif objet de la convention : colocation solidaire = 1 convention par bail, 1 seul dossier de garantie, 1 étudiant représentant la colocation, 1 cotisation partagée entre les colocataires.

Pour les colocations dans lesquelles le bailleur n’impose pas la solidarité des colocataires, chaque bénéficiaire pourra bénéficier individuellement du dispositif de garantie pour son propre engagement locatif = 1 dossier de garantie par étudiant, 1 bail de colocation détaillant les quotes-parts respectives de chaque colocataire, 1 cotisation individuelle pour chacun.

source: http://www.lokaviz.fr/
Share

LE DÉFENSEUR DES DROITS

Défenseur_des_droits_-_logo[1]Dites « NON » aux discriminations!

 

Le Défenseur des Droits a pour mission de protéger et promouvoir vos droits et libertés et garantir l’égalité, en matière de:

  • relations avec les services publics

  • droits de l’enfant

  • lutte contre les discriminations

  • déontologie de la sécurité

exemple:

  • « Cela fait quatre fois que l’on me refuse l’entrée dans cette boîte de nuit »

  •  « Ma chambre universitaire est trop petite pour accueillir mon ami et mon enfant »

  • « La police a refusé d’enregistrer ma plainte à la suite d’une agression à caractère homophobe »

  • « La CAF n’a toujours pas traité ma demande d’APL »

  • « Mon dentiste refuse de me soigner depuis que je lui ai dit que j’étais séropositif »

=> Je saisis le Défenseur des droits!

Qu’est-ce qu’une discrimination?

Pour qu’il y ait discrimination au sens de la loi, trois conditions doivent être réunies:

  1. un traitement moins favorable par rapport à une personne dans une situation comparable

  2. un critère prohibé par la loi

  3. un domaine déterminé par la loi: le logement, l’emploi, la santé, la protection sociale et la solidarité etc…

S’informer: http://www.defenseurdesdroits.fr/

Par téléphone au 09.69.39.00.00 (coût d’une communication locale à partir d’un poste fixe)

Par courrier postal: Le Défenseur des droits, 7 rue Saint Florentin, 75409 Paris cedex 08

 

 

source: www.defenseurdesdroits.fr
Share

LE BREVET DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE

bsrPour Conduire un 50 cm3:

 

Il faut avoir au moins 14 ans et être titulaire du Brevet de sécurité routière (BSR).

Le BSR est une formation obligatoire pour tous les conducteurs de cyclo nés à partir du 1er janvier 1988, quel que soit leur âge.

Ce brevet est constitué d’une partie théorique et d’une formation pratique.

  • La partie théorique est validée par l’Attestation scolaire de sécurité routière de premier niveau (ASSR1) passée en cinquième ou de l’Attestation scolaire de sécurité routière de second niveau (ASSR2) passée en troisième ou de l’Attestation de sécurité routière.

  • La formation pratique est constituée d’un stage obligatoire de 5 heures en circulation. Le véhicule est fourni par l’organisme de formation agrée par le préfet (école de conduite, association, etc.).

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

 

 

source: www.securite-routiere.gouv.fr

 

Share

LES AIDES DU DÉPARTEMENT

logo_yvelines_78

Le Conseil Général propose plusieurs aides pour les 16-25 ans:

  • bourse au mérite,

  • bourse aux apprentis,

  • permis de conduire,

  • bourse Aventure Jeunes,

  • projet humanitaire,

  • Yvelines Campus,

toutes les infos sur: www.yvelines.fr/dispositifs-jeunes

Ainsi, le Département développe une politique volontariste envers les jeunes pour les aider à s’insérer dans la vie active à travers plusieurs mesures:

  • Favoriser la prise d’indépendance des jeunes Yvelinois en soutenant des projets et en leur proposant un suivi personnalisé pour l’obtention du permis de conduire, le financement d’un logement ou la poursuite d’études supérieures.

  • Soutien à la formation en apprentissage, en intégrant plus de 50 apprentis chaque année dans ses services. Une nouvelle bourse a aussi été votée en 2012 pour aider les jeunes apprentis des Yvelines à financer leur équipement.

  • Le Conseil Général propose par ailleurs aux jeunes Yvelinois des jobs d’été solidaires: pour lutter contre l’isolement des personnes âgées et favoriser les liens intergénérationnels, les jeunes rendent des visites de convivialité aux personnes âgées qui le désirent.

Interlocuteur principal: les Secteurs d’Action Sociale (SAS), pour les questions ou consultations sur la vie affective, sexuelle…:les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF). Trouvez votre SAS ou CPEF sur www.yvelines.fr/jeunesse

 

 

source: www.yvelines.fr

 

 

Share

RECENSEMENT POUR L’APPEL DE PRÉPARATION À LA DÉFENSE

dsn-jdc-recensement_a_la_une

Le recensement pour l’appel de préparation à la défense est obligatoire à 16 ans.

La demande doit être effectuée par les Garçons et Filles nés à partir du 1er janvier 1983 dans le mois de leur anniversaire.

Conditions :

  • Habiter Neauphle-le-Château

  • Être Français ou naturalisé  

Pièces à fournir :

  • Carte nationale d’identité

  •  Livret de famille des parents

  • Justificatif de domicile    

Lors de cette formalité, il sera délivré une attestation à conserver précieusement car les mairies ne délivrent pas de duplicata ; elle sera nécessaire pour se présenter à un concours ou à un examen soumis au contrôle de l’autorité (permis de conduire, baccalauréat, …).
En cas de perte ou de vol, il est toutefois possible de demander un justificatif au bureau du service national dont dépend l’intéressé(e).

Toutes les infos sur http://www.defense.gouv.fr/jdc/

 

 

source: www.defense.gouv.fr
Share