BONNE RÉSOLUTION: RECYCLEZ!

 

Ne jetez plus vos stylos à la poubelle !


Les élèves de 5ème du collège Saint Simon vous proposent de faire un geste pour la planète : il suffit de rassembler vos stylos usagés et de les transmettre à un collégien afin qu’il les dépose dans le carton prévu à cet effet dans le hall du collège.
Faites passer le message autour de vous !…voisins, collègues, etc…

 


En plus d’un geste pour la nature, vous ferez un geste pour le comité de vie collégienne : pour 20 kg recyclés, le comité bénéficiera d’un don de 40 euros dont il pourra disposer à sa guise, soit pour financer un projet interne au collège, soit pour en faire bénéficier une association humanitaire.
Alors, d’avance, merci et très bonne année 2017.

 

Share

PARCE QUE DEMAIN SE DESSINE AUJOURD’HUI

404473

DEMAIN… C’EST LE 7 OCTOBRE !

 

Et si, grâce à nous, la fin de notre monde n’était pas inéluctable ? Et si nous pouvions contribuer à préserver la nature de demain? 

Cette question, Cyril Dion et Mélanie Laurent se la sont posée. Ils ont parcouru les quatre coins de la planète pour rencontrer ceux qui réinventent au quotidien l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. 

Et ils ont trouvé des réponses simples, pratiques, positives… 

Elles sont rassemblées dans une histoire qui fait du bien, un film enthousiasmant : DEMAIN !

Rouge Futur, en liaison avec le Syndicat d’Initiative, vous offre gratuitement la projection de DEMAIN, à la MJP, le vendredi 7 octobre, à 20 h 30.

Ne manquez pas ce rendez-vous avec votre futur !

Share

SI CE N’EST PAS OUI, C’EST NON!!!

banniere-sans-oui-cest-non

 

Cela peut paraître simple quand on l’écrit noir sur blanc. Pourtant, le consentement sexuel est loin d’être chose acquise dans notre société. Entre une campagne de vagin et fessier en animation et un rapport affligeant sur les idées reçus partagées sur le viol, le constat est assez alarmant. Rien n’est encore gagné dans le combat des violences sexuelles infligées aux femmes aujourd’hui.

Ouvrir les esprits au consentement sexuel

La dernière campagne de l’association « Project Consent » vient de poster trois vidéos sur sa chaîne Youtube visant à démontrer que le consentement sexuel, c’est la base de toute relation sexuelle, au cas où nous l’aurions oublié. Fondée en 2014, l’association s’est donnée comme mission de lancer une discussion autour de la gravité des agressions sexuelles et de la culture du viol qui plane dans les esprits de M. et Mme Toutlemonde.

«Project Consent » combat ce fléau en sensibilisant son public grâce à des posts et des vidéos mises en ligne régulièrement. Selon l’association, tout est question d’éducation et de logique au final. Le consentement sexuel ne doit pas être un luxe mais une nécessité, une logique.

Pour sa dernière campagne, une série de trois vidéos mettent en scène un fessier, un pénis, un vagin, une main ainsi qu’un sein. Les cinq héros du court métrage réalisé en animation montrent des scènes du quotidien avec un trait d’humour et une légèreté qui fait beaucoup de bien aux esprits. Rien de plus simple que ce qui est montré et dit : quand ce n’est pas oui, c’est non.

 

 

Rien n’est acquis, tout reste encore à apprendre.

Le magazine Marianne publiait un article et un sondage de l’Ipsos sur les idées reçues partagées par les Français et les Françaises (c’est important de le souligner) concernant le viol. Réalisé pour l’association Mémoire Traumatique et Victimologie, ce sondage nous livre une horrible réalité : celle qui accuse trop souvent la victime plutôt que son bourreau.

Le sondage commence par une définition du viol. Et déjà à ce stade, tout le monde n’a pas la même définition du viol donnée dans le dictionnaire:

« Rapport sexuel imposé à une personne sans son consentement ».

Les réponses et les réactions des interrogés sont assez surprenantes.

(clique sur les photos pour agrandir)

sondage1

 

Le mythe de la jupe trop courte a de beaux jours devant lui

Project Consent et toutes les autres associations qui militent contre les violences sexuelles ont du pain sur la planche…

« Il faut le lire pour le croire »

…nous affirme Marianne. Malheureusement, ça pique les yeux, mais c’est la triste réalité. Selon 61% des hommes et 65% des femmes « un homme à plus de mal à maîtriser son désir sexuel qu’une femme ».

Ce sondage met aussi en avant des stéréotypes machistes très ancrés dans notre société comme celui qui dit que les femmes prennent plaisir à être forcées à avoir des rapports sexuels. 30,7% des 18-24 l’affirment.

 

sondage2

 

Dans la même catégorie de la victime actrice de son propre crime, « Flirter, adopter une attitude séductrice, accepter d’aller seule chez un inconnu, constitue aussi pour plus d’un quart des Français-e-s (27%) un motif de déresponsabilisation du violeur ».

 

sondage3

 

 

Qui a dit viol ?

Dans la catégorie super mytho, le César du « non mais tu vis sur quelle planète » est attribué à « forcer sa conjointe à avoir des rapports sexuels, ce n’est pas un viol. » qui concerne quand même la proportion non négligeable de 17% des interrogés. Si certains peuvent nous dire de quoi s’agit-il s’il ne s’agit pas de viol, nous sommes preneurs.

 

sondage4

 

 

Dans la même veine, 24% considèrent par exemple qu’une fellation forcée relève de l’agression sexuelle, non du viol. Et comme Marianne a bien raison de nous le rappeler, cela contredit la définition de ce crime dans le Code pénal :

Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise, est un viol.

Bref, on ne va pas vous faire le catalogue de toutes ces absurdités, car je ne sais pas vous, mais nous avons déjà la nausée. Mais n’oublions pas, si ce n’est pas oui, c’est non.

 

 

source:https://treizhebdo.wordpress.com/; Magazine Marianne

 

Share

LAÏCITÉ – 09 décembre, journée de la Laïcité

logo_laicite-1L’actualité récente nous oblige, malheureusement, à rappeler que la France est un pays laïque.

Il y a deux ans maintenant une « Charte de la Laïcité » à l’école a été présentée.

Synthétiquement, que dit ce texte?

Principes généraux :

• La France «respecte toutes les croyances».

• «Chacun est libre de croire ou de ne pas croire» et d’exprimer ses convictions «dans le respect de celles d’autrui et dans les limites de l’ordre public».

• «La République laïque organise la séparation des religions et de l’Etat. L’Etat est neutre à l’égard des convictions religieuses ou spirituelles».

 

Impression

Le sens de la laïcité à l’école :

• «La laïcité de l’école offre aux élèves les conditions pour forger leur personnalité, exercer leur libre arbitre et faire l’apprentissage de la citoyenneté. Elle les protège de tout prosélytisme et de toute pression.»

• Elle assure «aux élèves l’accès à une culture commune».

• Elle «implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l’égalité entre les filles et les garçons et repose sur une culture du respect».

 

Les règles qu’elle impose :

• «Les personnels ont un devoir de stricte neutralité. Ils ne doivent pas manifester leurs convictions politiques ou religieuses dans l’exercice de leur fonction.»

• «Aucun élève ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme.»

• «Nul ne peut se prévaloir de son appartenance religieuse pour refuser de se plier aux règles applicables dans l’Ecole de la République.»

• «Le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit.»

Faire vivre la laïcité :

• «Il appartient à tous les personnels de transmettre aux élèves le sens et la valeur de la laïcité.»

• «Par leurs réflexions et leurs activités, les élèves contribuent à faire vivre la laïcité au sein de leur établissement.»

 

 

Sources: http://www.education.gouv.fr

 

 

Share

COP 21 / COY 11

logo_20coy

En amont de la COP21 à Paris, la France va accueillir la 11ème Conférence des Jeunes (Conference of Youth/COY11). Ce grand rassemblement de jeunes engagés dans la lutte contre le changement climatique aura lieu du 26 au 28 novembre 2015, au Parc des expositions de Villepinte.

La COY, mais c’est quoi ?

La COY est un événement qui précède chaque année la conférence des chefs d’Etat sur le climat (Conference of Parties/COP) et qui a lieu dans la ville hôte de la COP.

Cette année 2015 n’est pas une année comme les autres car les défis de la COP21 sont de taille. En effet, cette COP doit aboutir à un accord international contraignant qui remplacera le protocole de Kyoto (prenant fin en 2020). La COP21 ayant cette année lieu à Paris, il revient donc à la jeunesse engagée française d’organiser, avec l’aide des jeunes internationaux, une Conférence des Jeunes à la mesure des enjeux de la COP21.

Quelles ambitions pour la COY11 ?

Plus uniquement tournée vers une jeunesse déjà engagée, la COY11 affirme plus que jamais sa volonté de faire de ce rassemblement un moment privilégié où chacun pourra trouver sa place. Pour cette raison, son organisation a été entièrement repensé afin de faciliter la mobilisation des jeunes et de favoriser le partage d’expériences entre participants sur des thématiques variées. Des ateliers seront également mis en place afin de pouvoir apporter des solutions aux défis environnementaux. Tout cela dans une ambiance festive et bon enfant, bien évidemment !

« Allez viens, ça va être bien ! »

Pendant 3 jours, près de 5.000 jeunes sont attendus pour une mobilisation d’une ampleur sans précédent dans l’histoire des COY. Ce rassemblement constituera un point d’étape important pour la jeunesse, qui permettra de renforcer la visibilité des actions et l’expertise des jeunes en faveur d’un mode de vie plus durable et désirable.

Si vous aussi, vous souhaitez être acteur de l’événement et préparer l’après 2015, vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire en tant que visiteur.

Vous pouvez également proposer votre atelier et co-construire la COY11 avec nous ! Pour cela, remplissez l’appel à projets. Toutes les idées sont les bienvenues !

Rendez-vous sur le site Internet de la COY : http://coy11.org

L’organisation de la COY11 est coordonnée par un ensemble d’associations de jeunesse concernées par les enjeux environnementaux : Avenir Climatique, CliMates, la Fédération du Scoutisme Français, le REFEDD, le mouvement WARN! et YOUNGO (ONG jeunes internationales accréditées par l’ONU).

Pour être tenus au courant des dernières informations sur la COY11, suivez-les sur Facebook et Twitter.

 

Sources:http://refedd.org/participez-conference-des-jeunes-amont-cop21/
Toutes les infos sur:http://coy11.org/fr/
Share

FESTIVAL DES ALTERNATIVES

kpu-m6ir

Vous êtes préoccupés par la perspective du changement climatique et le manque de prises de décisions fortes lors des sommets internationaux qui se succèdent.
Rejoignez et soutenez le collectif Alternatiba Centre Yvelines qui vise à organiser un festival des alternatives au changement climatique le 12 septembre prochain à Jouars-Pontchartrain.

Dans la perspective de la « COP21 », rencontre internationale de l’ONU sur le dérèglement climatique qui se tiendra au Bourget fin 2015, des Alternatiba s’organisent partout en France. Ces festivals visent à mobiliser les citoyens et les politiques en montrant sur un mode festif et positif des alternatives locales dans les transports, l’alimentation, l’habitat, la consommation responsable…   Initié par des membres de Villages d’Yvelines en Transition, rejoint par des associations locales et des partenaires institutionnels, le collectif Alternatiba Centre Yvelines, basé sur des groupes thématiques, est ouvert à tous ceux qui sont motivés par ces sujets.

L’organisation de ce festival est un défi qui demande beaucoup de monde et toutes les formes de participation sont les bienvenues (organisation, coup de main ponctuel, partage de son réseau ou de ses expériences…)

Alternatiba est beaucoup plus qu’un événement ponctuel, il représente une belle opportunité de se rassembler pour créer une dynamique locale positive.

 

sources: www.alternatiba.eu/
Share

LE SERVICE CIVIQUE

logoisc

Aujourd’hui, 1er juin 2015, le Service Civique devient « Universel ».

Qu’est ce que le Service Civique?

Un engagement volontaire

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans conditions de diplôme ; seuls comptent les savoir-être et la motivation.

Indemnisé

Le Service Civique, indemnisé 573 euros net par mois, peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées…), sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger, pour une mission d’au moins 24h par semaine. Un engagement de Service Civique n’est pas incompatible avec une poursuite d’études ou un emploi à temps partiel.

Dans 9 domaines d’intervention

Il peut être effectué dans 9 grands domaines: culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

Les conditions pour m’engager

Quelles sont les conditions pour pouvoir m’engager en Service Civique ?

Pour être volontaire, il faut avoir entre 16 et 25 ans et posséder la nationalité française, celle d’un état membre de l’Union européenne ou de l’espace économique européen, ou justifier d’un séjour régulier en France depuis plus d’un an.

Aucune autre condition n’est requise en particulier, il n’y a pas de condition en termes de diplôme ou d’expérience professionnelle préalable. Ce sont les savoirs-être et la motivation qui comptent avant tout.

Les conditions d’engagement des jeunes entre 16 et 18 ans sont aménagées. Les missions doivent être adaptées à leur âge et une autorisation parentale est nécessaire.

Les jeunes en situation de handicap peuvent faire un Service Civique. L’indemnité de Service Civique est entièrement cumulable avec l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH).

Quelles sont les modalités de l’engagement de Service Civique ?

Le Service Civique est un engagement volontaire de 6 à 12 mois pour l’accomplissement d’une mission d’intérêt général dans un des neuf domaines d’interventions reconnus prioritaires pour la Nation : culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

Une indemnité de 467,34 euros nets par mois est directement versée au volontaire par l’État, quelle que soit la durée hebdomadaire de la mission. L’organisme d’accueil verse aussi au volontaire une prestation en nature ou en espèce d’un montant de 106,31 euros, correspondant à la prise en charge des frais d’alimentation (fourniture de repas) ou de transports. Cette prestation peut être versée de différentes façons (titre repas, accès à la cantine, remboursements de frais, etc.)

Les jeunes, bénéficiaires ou appartenant à un foyer bénéficiaire du RSA, ou titulaire d’une bourse de l’enseignement supérieur au titre du 5e échelon ou au delà bénéficient d’une majoration d’indemnité de 106,38 euros par mois.

Les volontaires en Service Civique bénéficient d’une protection sociale intégrale.

Au total, selon les situations, les volontaires en Service Civique perçoivent entre 573,65 euros et 680,15 euros par mois.
Le bénéfice de l’aide au logement est conservé pendant le Service Civique.

Un accompagnement pour faciliter le déroulement de la mission est proposé. Il s’agit d’une phase de préparation et d’accompagnement dans la réalisation de la mission, d’une formation civique et citoyenne et d’un appui à la réflexion sur le projet d’avenir.

source et renseignements: http://www.service-civique.gouv.fr/
Share

150 JOBS D’ÉTÉ À POURVOIR AVEC « YVELINES ÉTUDIANTS SENIORS »

Yvelines-Etudiants-SeniorsLe Département recrute 150 étudiants dans le cadre de son dispositif « Yvelines Étudiants Seniors ». Cette initiative originale a vocation à favoriser les échanges intergénérationnels et à rompre l’isolement des personnes âgées.

Chaque été depuis 2004, le Conseil départemental des Yvelines, en collaboration avec les neuf Coordinations Gérontologiques Locales et les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS), recrute en emploi saisonnier 150 étudiants pour rendre visite à des personnes âgées isolées.

Après avoir reçu une formation, les jeunes rendent visite au domicile des personnes âgées. Ce dispositif permet de favoriser les échanges intergénérationnels et l’enrichissement personnel.

Lors de ces rendez-vous privilégiés, des liens se tissent entre les étudiants et les personnes isolées. Différentes activités sont au programme : conversations, jeux de société, courses, démarches administratives ou promenades.

Ce service, proposé gracieusement aux personnes âgées, permet également aux équipes médico-sociales d’assurer un suivi de proximité de la santé des personnes âgées à domicile et une prévention des pathologies et difficultés liées au grand isolement.

Pour postuler: http://www.yvelines.fr/jeunesse/sengager-au-conseil-general/etudiantsseniors/

 

source: http://www.yvelines.fr/
Share